10Déc

Bénin- Distinction : neuf artistes reçoivent « les lauriers de la culture »

La 3e édition des « lauriers de la culture » a dévoilé ses récipiendaires le vendredi 7 décembre 2018 au théâtre de verdure du centre culturel chinois à Cotonou. Une dizaine d’hommes et de femmes ayant marqué l’univers artistique béninois ont été distingués à l’occasion d’une « soirée atypique de performance et de récompense des acteurs culturels » initiée par Brice Brun.

De spéciaux prix d’encouragement sont décernés dans plusieurs disciplines des arts à des artistes qui ont marqué ces derniers mois. En littérature, Daté Barnabé-Akayi est distingué. Le chanteur Dalamos reçoit le Prix de la musique identitaire ; le Prix spécial ballet et chorégraphie est revenu à la troupe Ashakata de Jean-Marie Vidjenangni dont le public a d’ailleurs pu apprécier la prestation en début de cérémonie. Elon-m Tossou est encouragé pour sa carrière en arts plastiques ; la Comédienne Florisse Adjadohoun est récompensée en théâtre, pour l’ensemble de ses œuvres et sa carrière. Pareil pour le cinéaste Ignace Yetchenou. Les artistes chanteurs Ricos Campos et Sessime ont respectivement reçu les Prix spéciaux musique moderne d’inspiration traditionnelle et musique moderne béninoise. Et le Prix spécial de l’artiste de l’image animée est décerné à Eric Egbara.

Pour Brice Brun, le promoteur des Lauriers de la culture, les artistes sont des ambassadeurs bénévoles qui, de leurs œuvres, valorisent le pays, et cette distinction s’inscrit dans la droite ligne de reconnaitre leur mérite. « Ceux que nous avons sélectionnés font montre de régularité et d’innovation dans l’expression de leur art », précise-t-il. Cette initiative est accompagnée par le ministère du tourisme, de la culture et des sports à travers le Fonds des arts et de la culture.

Beaucoup de grands noms de la culture au Bénin ont honoré cette soirée de leur présence. Il y a entre autres, l’écrivain Florent Couao-Zotti, l’écrivain et metteur en scène Ousmane Alédji. Le dernier, actuellement conseiller à la culture du chef de l’Etat, félicite les récipiendaires et engage les artistes surtout les plus jeunes à « avoir et cultiver la foi. Foi en leur art, foi en eux-mêmes ». Quant au Directeur du centre culturel chinois, il a dit sa joie d’accueillir cette activité car « accompagner la culture béninoise est une vocation dudit centre » confie-t-il.

Par Eric AZANNEY

photo: H.M

Eric AZANNEY

ABOUT THE AUTHOR

Eric AZANNEY
Journaliste spécialiste des questions artistiques et culturelles. Promoteur de la plateforme africaine d’informations culturelles et politiques www.awaleafriki.com

Leave A Comment