12Déc

Argentine- 11è Conférence ministérielle : L’OMC et le CCI lancent le portail du coton

Hier 11 décembre 2017, lors de la 11è Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (Omc), le Centre du commerce international (CCI) et l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ont conjointement lancé le portail du coton.

Selon le Directeur Général de l’Omc, Roberto Azevêdo, « le lancement du portail du coton marque un accomplissement très important pour la communauté du coton » ; il a ajouté que plusieurs partenaires à l’instar du centre du commerce international sont très engagés pour que le dossier coton puisse aller de l’avant. En effet, à l’OMC, la question coton est devenue une préoccupation d’importance capitale depuis l’initiative sectorielle en faveur du coton, initiée par quatre pays producteurs de coton en Afrique à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Mali et le Tchad.

Selon la Directrice du Centre du commerce international, Arancha González, « le Portail Coton permettra aux producteurs et aux négociants de coton de tirer davantage parti d’une participation accrue au commerce mondial, en particulier pour les pays les moins avancés. Elle ajoute : « en améliorant la transparence du secteur, nous offrirons aux entreprises un accès facilité aux renseignements sur le commerce et les marchés, ce qui leur permettra d’ajouter de la valeur à leurs exportations. »

En outre, le Portail Coton est conçu de manière à permette aux exportateurs, aux importateurs, aux investisseurs et aux institutions d’appui au commerce de rechercher des débouchés commerciaux et de s’informer sur les exigences du marché des produits du coton. Il propose un point d’entrée unique pour tous les renseignements spécifiques sur le coton disponibles dans les bases de données de l’OMC et du CCI (Centre du commerce international) sur l’accès aux marchés, les statistiques commerciales, les contacts professionnels par pays, et les renseignements sur l’aide au développement, ainsi que des liens vers les documents et pages Web pertinents et vers d’autres organisations actives dans le secteur du coton.

Par Nestor Dehouindji (depuis Buenos Aires en Argentine)

Leave A Comment