En marge de la 11è conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (Omc) à Buenos Aires, en Argentine, une nouvelle initiative a été lancée le 11 décembre 2017, pour stimuler le dialogue public-privé sur le commerce électronique. Cette initiative intitulée « Activer le commerce électronique » est portée par l’Organisation mondiale du commerce (Omc), le forum économique mondial et la plate-forme électronique mondiale du commerce (eWTP).

Selon le Directeur général de l’OMC, Roberto Azevêdo, le commerce électronique, avec son potentiel à faire grandir les petites entreprises dans le monde entier a suscité un grand intérêt à l’OMC. De même, le vif débat sur les questions liées au commerce électronique a montré le souhait de nombreux membres de l’OMC de réduire la fracture numérique, pour mieux comprendre les défis et les opportunités liés à ce commerce. Selon lui, l’initiative « activer le commerce électronique » constituera une ressource importante dans la mise en commun de toutes les parties prenantes pour approfondir la question.

En effet, l’initiative vise à rassembler les gouvernements, les entreprises et d’autres parties prenantes pour entamer une conversation de haut niveau sur les politiques et les pratiques de commerce électronique qui peuvent bénéficier aux petites entreprises. A cet effet,  Jack Ma, Président Directeur Général du groupe Alibaba, et représentant la plate-forme électronique mondiale du commerce (eWTP), a affirmé que « l’initiative activer le commerce électronique entrevoit un monde dans lequel les petites entreprises, les jeunes et les Pays en développement peuvent réussir dans le marché mondial ». Selon lui,  « le problème de la globalisation est que ses avantages ne sont pas accessibles à tous ». Il affirme : « nous ne pouvons pas arrêter la globalisation ; nous devons l’améliorer. Si les entreprises et le gouvernement travaillent ensemble nous pouvons créer un modèle commercial plus inclusif pour étendre les bénéfices de la globalisation à d’autres qui ont été laissés pour compte ».

Rick Samans, membre du conseil d’administration du Forum économique mondial, déclare, «Nous avons l’opportunité d’exploiter l’innovation pour créer une économie mondiale plus inclusive. En tant qu’organisation internationale pour la coopération public-privé, le World Economic Forum travaillera avec l’OMC et le programme eWTP pour rassembler toutes les parties intéressées afin d’approfondir la compréhension de manière à faciliter le commerce électronique transfrontalier pour les petites entreprises. » A noter que l’initiative commencera ses travaux au début de 2018, avec une réunion de haut niveau à Davos en janvier. Puis plusieurs autres discussions et échanges continueront, y compris un événement majeur à Genève plus tard au cours de l’année.

Par Nestor Dehouindji (depuis Buenos Aires en Argentine)

Journaliste spécialiste des questions artistiques et culturelles. Promoteur de la plateforme africaine d’informations culturelles et politiques www.awaleafriki.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *