De beaux jours sont en perspectives pour les danses urbaines au Bénin. C’est à travers une conférence de presse dans les locaux de Urban Dance Center(UDC) dans la Haie vive à Cotonou que les responsables de Global Dance Suprême Bénin (GDSB) ont présenté leur projet de valorisation des danses urbaines. L’événement a eu lieu le samedi 27 avril 2019 et a réuni plusieurs jeunes passionnés des danses urbaines.

« Il est temps de prouver que le Bénin peut se positionner sur la scène mondiale en matière de danses urbaines ». C’est ce qu’a déclaré Deen Eniola, danseur, membre de GDS-Bénin au cours de la conférence de presse tenue le samedi 27 avril 2019 afin d’annoncer la compétition organisée pour la valorisation des danses urbaines.

Les danses urbaines au Bénin, fait-il remarquer, connaissent un essor ces dernières années et pour se faire connaître, « les jeunes danseurs béninois doivent sortir pour des compétitions nationales et internationales ». C’est pour cette raison que ce projet « tient non seulement à valoriser les danses urbaines mais aussi à identifier les jeunes talents danseurs béninois », justifie Georges Aboutui, Directeur de GDSB. La compétition en cours à l’échelle nationale va se dérouler le 12 mai 2019 à l’espace Mayton et des conditions sont bien définies.

Qu’est-ce que GDSB et comment participer pour la qualification ?

C’est du Global Dance Suprême de l’Afrique du Sud qu’est dérivé Global Dance Suprême Bénin d’où le GDSB, clarifie Deen Eniola. A l’en croire, GDS est une compétition intercontinentale de danses urbaines qui a ses origines en Afrique du sud et est dirigé par Fairchild Phiri.

Depuis plusieurs années, ladite compétition a ouvert ses portes à plusieurs pays de l’Afrique sauf ceux de l’Afrique de l’ouest. Mais cette année l’Afrique du Sud a décidé d’impliquer certains pays de l’Afrique de l’ouest dont le Bénin.

Pour le compte du Bénin, plusieurs catégories de styles sont concernées dont : Krump, B-Boy, All style, Afro Style etc. Toutefois avant de participer à la compétition, il faut être Béninois ; jeune danseur de la catégorie concernée ; être en Duos ; présenter un travail sérieux ; avoir une bonne moralité et être disponible.

La compétition à l’échelle nationale sera organisée par l’Association Pro’7 et aura lieu le 12 mai 2019 à l’espace Mayton.

A l’issue de cette phase, les gagnants participeront à la grande finale qui va se tenir du 26 au 29 septembre 2019 à Johannesburg en Afrique du sud.

Par Hervé FADONOUGBO

Photo: DR

Journaliste spécialiste des questions artistiques et culturelles. Promoteur de la plateforme africaine d’informations culturelles et politiques www.awaleafriki.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *