La machine Talon se met peu à peu en place à l’Assemblée nationale. C’est le moins qu’on puisse dire au regard de l’ambiance qui a prévalu ce mardi 06 juin 2017 au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo. Deux groupes parlementaires ont vu le jour : « Agir pour le Bénin » de André Biaou Okounlola et « Unité, Paix et Démocratie » du Président Mathurin Coffi Nago. Ainsi nés quelques jours après la naissance du Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP), la particularité de ces deux organes politiques qui proviennent tous deux du Bloc de la Majorité Parlementaire est qu’ils sont tous composés dans leur quasi majorité des députés ayant voté favorablement pour la prise en considération du projet de révision de la Constitution le 04 avril dernier. Si les groupes parlementaires « Agir pour le Bénin » et « Unité, Paix et Démocratie » sont respectivement composés de dix-sept (17) et  de neuf (09) membre, il urge par ailleurs de noter que la naissance de ces deux nouveaux groupes parlementaires porte à sept (07) le nombre de groupes parlementaires existant aujourd’hui à l’Assemblée nationale.

Roger AVOCEVOU, Journaliste-Chroniqueur Parlementaire

 

(Lire ci-dessous, les textes de déclaration de constitution des deux (02) derniers groupes parlementaires issus des rangs du Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP) soutenant les actions du Gouvernement du président Patrice Talon, suivi de la liste de leurs membres.

 

DÉCLARATION DE CONSTITUTION DE GROUPE PARLEMENTAIRE  AGIR POUR LE BENIN

Excellence Monsieur le Président

Honorables Députés !

Aucune société humaine ne peut vivre sans un idéal qui l’inspire ni une connaissance claire des principes qui la guident. L’ancien Chef de l’Etat français, le Président Valérie Giscard D’Estaing, dans sa préface à la démocratie française confirmera sans détour que les périodes de grandes civilisations sont celles où ces deux conditions ont souvent été réunies.

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale.

Respectables représentants de la Nation, chers collègues !

Il y a de cela 27 années, notre vaillant peuple s’est librement engagé dans la voie exemplaire de la démocratie pluraliste, rompant ainsi avec près de trois décennies de turpitudes politiques illustrées par une chronique instabilité institutionnelle, mais aussi et surtout, un exercice autoritaire du pouvoir d’Etat.

En effet, en réaffirmant son opposition fondamentale à tout régime fondé sur l’arbitraire, la dictature, l’injustice, la corruption, la concussion, le régionalisme, le népotisme, la confiscation du pouvoir et le pouvoir personnel ;

en exprimant sa ferme volonté de défendre et de sauvegarder sa dignité aux yeux du monde et de retrouver la place et le rôle de pionnier de la démocratie et de la Défense des Droits de l’Homme qui furent naguère les siens ;

enfin, en affirmant solennellement sa détermination de créer un Etat de droit et de démocratie pluraliste, dans lequel les droits fondamentaux de l’Homme, les libertés individuelles, la dignité de la personne humaine et la justice sont garantis, protégés et promus, conditions nécessaires du développement véritable ;

Le peuple béninois a résolument et irréversiblement tourné la page obscure de son histoire et recouvré de fort belle manière son idéal de société fondée sur la démocratie et l’Etat de droit.

Aujourd’hui après près de trois décennies de pratique démocratique, notre système a survécu à toutes les secousses et turbulences politiques et son émasculation jadis envisagée n’a jamais pu s’effectuer.

C’est le lieu pour nous de rendre un hommage bien mérité à tous les acteurs politiques, mais aussi aux leaders d’opinions et à toutes les forces vives de la Nation qui ont concouru à la préservation de la paix et à la sauvegarde des acquis démocratiques souvent mis à mal par des velléités inavouées de personnes mal intentionnées. Nous voudrons en premier lieu rendre un hommage appuyé au père du renouveau démocratique le regretté président Mathieu Kérékou. En second lieu, à son éminence Monseigneur Isidore De Souza (que son âme repose en paix). On ne saurait ne pas mentionner les illustres présidents Nicéphore Dieudonné Soglo et Boni Yayi pour leur participation à l’effort de construction nationale.

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale.

Respectables représentants de la Nation, chers collègues !

L’élection du président Patrice TALON à la tête de notre pays en mars 2016 et sa philosophie politique faite d’idées révolutionnaires, audacieuses et novatrices nous met aujourd’hui à la croisée des chemins. Elles nous imposent de faire des options claires et judicieuses. Elles nous conduisent aussi à choisir entre les vieux et vains clivages politiques (très souvent contre-productifs) et le développement effectif de notre Nation. Elles nous suggèrent deux pistes : celle de la rancœur et de l’inimitié ou celle de l’ouverture et de l’acceptation de l’autre. Elles nous interpellent à maints égards.

C’est fort de cela que nous, députés signataires de la création du présent groupe parlementaire, face à l’histoire, face à notre destin commun, avons décidé en toute conscience et responsabilité d’apporter notre caution politiques et surtout parlementaire à l’ambitieux programme d’actions du gouvernement en ne ménageant aucun effort pour sa réalisation et son succès.

Toutefois notre soutien ne saurait être assimilé à un chèque à blanc ou à une renonciation systématique à nos prérogatives constitutionnelles notamment en matière de contrôle de l’action gouvernementale. Notre exigence pour le travail bien fait et le respect du chronogramme d’exécution des projets du PAG restera stricte et bien ferme.

Au vu de tout ce qui précède nous  Députés signataire de cette déclaration avons décidé de créer un groupe parlementaire dénommé « AGIR POUR LE BENIN » qui apporte son soutien indéfectible à l’action gouvernementale et se positionne clairement dans la Majorité Présidentielle étant du Bloque de la Majorité Parlementaire (BMP)

Ce groupe Parlementaire est présidé par l’honorable Okounlola Biaou André.

Vive la Démocratie

Vive le Bénin

Je vous remercie

Ont signé

  1. Essou Pascal,
  2. Houdegbé Octave,
  3. Dagniho Rosine,
  4. Tchobo Valère,
  5. Degla Benoît,
  6. Okoundé Jean-Eudes,
  7. David Gbahoungba,
  8. Kassa Barthélémy,
  9. Bangana Gilbert,
  10. Youssouffou Bida,
  11. Gbadamassi Rachidi,
  12. Sabaï Katé,
  13. Houngnibo  Lucien,
  14. Schanou Arouna Sofiatou,
  15. Sado Nazaire
  16. Adam Bagoudou
  17. OKOUNLOLA BIAOU André

Déclaration de constitution du groupe parlementaire Unité-Paix-Démocratie (Groupe Unipaid)

 

         La conférence des Forces Vives de la Nation, tenue à Cotonou (Bénin) en Février 1990 a permis à l’instauration dans notre pays d’une nouvelle ère de démocratie marquée par le multipartisme politique, la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire, l’organisation régulière d’élections libres et le respect de l’Etat de droit et des libertés.

Dans ce contexte, des élections législatives sont intervenues le 26 avril 2015 et ont conduit à la mise en place de la présente législature, la 7è dans la série depuis l’avènement du Renouveau démocratique en 1990.

A l’issue de ces élections, la Nation Béninoise s’est clairement et fermement prononcée pour la préservation et le renforcement du processus démocratique en cours dans notre pays. Ceci a permis  de dégager à l’Assemblée nationale du Bénin, une majorité parlementaire qui opta principalement pour une alternance politique à la tête du pays.

Dans cette dynamique, les efforts ont été déployés par la plupart des députés de cette majorité, conjointement avec de nombreux autres acteurs politiques pour faire gagner, à la dernière élection présidentielle de mars 2016, le candidat de l’alternance et de la rupture, le président Patrice Talon.

En cohérence avec l’option politique indiquée ci-dessous et forts de leurs engagements,  exprimés notamment à travers la déclaration du Bloc de la majorité parlementaire le 11 mai 2017, les députés soussignés décident  en toute responsabilité et en toute conscience, et conformément aux dispositions de l’article 24 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale du Bénin, de se constituer en un Groupe parlementaire  dénommé Unité-Paix-Démocratie (Groupe Unipaid), et présidé par l’honorable Mathurin Coffi Nago, afin d’accompagner résolument le président de la république et son gouvernement dans la mise en œuvre efficace de leur vaste programme de réformes politiques et institutionnelles et d’actions de développement économique et social. Ils s‘engagent par ailleurs, au sein de l’institution parlementaire et partout où besoin sera, de contribuer véritablement à la promotion de l’unité, de la paix, de la démocratie et de l’Etat de droit, dans notre pays, à travers la défense des valeurs et des principes qui en  constituent les fondamentaux et les exigences. En particulier,  ils œuvreront résolument, conformément  la volonté librement exprimée par le Peuple béninois lors des dernières élections  législatives et présidentielle, et en usant de leurs prérogatives constitutionnelles, pour :

1- la défense et la promotion des acquis démocratiques ;

2-la défense des droits humains et des libertés ;

3-L’exigence et la promotion de la justice, de l’équité dans tous les actes de gouvernance  dans notre pays ;

4-La sauvegarde de l’indépendance du Pouvoir législatif vis-à-vis des autres pouvoirs ;

5-L’amélioration continue du système partisan et du système électoral au Benin ;

6-la promotion des femmes dans la sphère politique ;

7-la bonne gouvernance  en luttant en particulier contre la corruption,  l’enrichissement  illicite et l’impunité et pour l’assainissement des finances publiques et la gestion rigoureuse des ressources de l’Etat ;

8-le développement des principaux  secteurs et filières économiques et la promotion sociale et culturelle des différentes couches du peuple béninois.

La dénomination du groupe  ainsi constitué, Unité-Paix-Démocratie (Groupe Unipaid) traduit  et concentre  globalement l’ensemble de ces valeurs et défis auxquels les députés membres souscrivent et acceptent en toute conscience de se consacrer sans réserve au cours de leur mandat, afin que la Nation béninoise puisse poursuivre inexorablement sa marche irréversible  vers une plus grande stabilité politique, une cohésion nationale consolidée, une solidarité forte, une meilleure gouvernance et un développement durable et harmonieux.

Au regard de tout ce qui précède, les députés membres du Groupe parlementaire Unité-Paix-Démocratie  réaffirment leur appartenance au Bloc de la Majorité parlementaire  (BMP), mais ils s’engagent à promouvoir  un dialogue fécond  avec tous les autres Députés soucieux d’œuvrer effectivement pour les reformes et les actions politiques, institutionnelles, économiques et sociales susceptibles de favoriser l’unité nationale, la paix, la démocratie, la stabilité et la bonne gouvernance au Benin.

Le groupe parlementaire Unité-Paix-Démocratie reste ouvert à tout autre député qui épouse les idéaux, les valeurs  et les objectifs visés plus haut.

Vive la démocratie !

Vive la république !

Vive le Benin !

 Fait  à Porto-Novo le 06 juin 2017

Sont signataires de la présente déclaration, les députés ci-après :

1– Jérémie Adomahou

2-Alexis Cokou Agbelessessi

3- Justin Agbodjete

4-Robert Gbian

5-Valentin Aditi Houde

6-Mathurin Coffi Nago

7-Dakpe Sossou

8-Janvier François Yahouedeou

9- Mamoudou W. Zoumarou

Journaliste spécialiste d'arts, Communicant et Ecrivain. Manager Général du Groupe AWALE AFRIKI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *