Catégorie :

Condamnée   pour corruption  après la confiscation de nombre de ses biens ces dernières semaines, l’ex-ministre du Pétrole du Nigéria, Diezani Alison-Madueke  est depuis  ce lundi 28 août dessaisie de 21 millions de dollars. 

La justice nigériane  aux trousses de l’ex-ministre  Diezani Alison-Madueke.  Après   l’investigation,  la Cour fédérale de Lagos a rendu sa décision  contre  l’ancien membre du  gouvernement de Goodluck Jonathan. Des résultats de cette enquête,  on retient  que  des comptes ont été ouverts dans des banques locales par des représentants de la compagnie pétrolière nationale (NNPC). Ces faits remontent  entre  2010 et 2015, années où l’ex-ministre du pétrole  était aux affaires.  A l’analyse de ces faits  qui compromettant, le juge l’accuse de corruption. Résultats: la justice a ordonné  la confiscation de nombre de ses avoirs, estimant  à plus de 37,5 millions un immeuble du riche quartier de Banana Island à Lagos.  Plusieurs  autres  biens non moins importants d’une valeur totale de 7 millions de dollars la semaine dernière ont été saisis. Diezani Alison-Madueke était une tête de pont  de la précédente administration nigériane.   Elle fût aussi la première femme à la tête de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de Pétrole) entre 2014 et 2015.

 Par Joël SEKOU

Journaliste spécialiste des questions artistiques et culturelles. Promoteur de la plateforme africaine d’informations culturelles et politiques www.awaleafriki.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *