Catégorie :

12 juin 1998- 12 juin 2018. La maison d’édition Ruisseaux d’Afrique a célébré ses noces de Porcelaine ce 12 juin à son siège sis au quartier Menontin (Cotonou). A l’occasion, la Fondatrice Béatrice Lalinon Gbado, entourée, entre autres, de la Fédération des associations professionnelles des plasticiens et graphistes du Bénin (Faplag-Bénin) et de l’association des artistes plasticiens du Bénin (Apb) a annoncé le Prix Hervé Gigot pour l’illustration du livre de jeunesse en Afrique.

Un premier prix d’un million de francs CFA, un deuxième prix de cinq cent mille francs CFA, un troisième prix de trois cent mille francs CFA, puis une grande exposition. C’est la récompense des lauréats prévue à l’issue du concours. Le ledit concours est ouvert aux artistes peintres, illustrateurs professionnels ou amateurs de toute l’Afrique francophone. Et le PRIX Hervé GIGOT pour l’illustration du livre de jeunesse en Afrique est attribué aux illustrations d’un livre jeunesse qui ne sont pas encore publiés (projet en cours au sein d’une maison d’édition, ou projet n’ayant pas encore trouvé de maison d’édition).

La Présidente de l’association Semaine du livre Béninois de jeunesse (Selibej) et fondatrice des éditions Ruisseaux d’Afrique, Béatrice Lalinon Gbado a rappelé le contexte de création de la maison d’édition, celui de Selibej aussi, pour montrer le lien avec le PRIX Hervé GIGOT. Ruisseaux d’Afrique, a-telle confié, est partie du constat de la quasi inexistence du livre qu’un parent peut offrir à son enfant pour permettre au dernier de développer des relations avec le livre. Cette maison d’édition est donc née il y a 20 ans pour garantir « le petit livre » à donner « au petit enfant ». Et quelques années plus tard, l’association Selibej voit le jour pour favoriser l’égalité des chances à l’égal accès des enfants aux livres, en apportant les livres vers les enfants chaque année pendant une semaine. A en croire Madame Gbado, le PRIX Hervé GIGOT est pour rendre immortelle la mémoire d’un grand homme, d’un immense artiste plasticien qui était au début des aventures Ruisseaux d’Afrique /Selibej et renforcer le catalogue du livre de jeunesse en Afrique.

Une initiative qu’a salué le président de la Faplag-Bénin, le plasticien Victorien Philippe Abayi qui est revenu sur le mérite de grand artiste et homme aimant semer de la gaité autour de lui qu’a été Hervé. Le plasticien et décorateur Grégoire Noudehou, président de l’Apb, a fait de même, à son tour, et profite de l’occasion pour lancer un appel à tous ceux qui détiendraient des œuvres de l’artiste sans les avoir achetées de bien vouloir se rapprocher de la famille de celui-ci. Ladite famille est représentée à la cérémonie par les frères et sœurs Gigot qui ont remercié l’association Selibej pour ce Prix qui selon eux, constitue un réconfort à leur peine que le temps n’a pas allégé. Présent, le Directeur des Arts et du Livre, Koffi Attede a apprécié l’initiative et remercié les porteurs.

Beaucoup de témoignages des membres de la famille, d’artistes plasticiens et écrivains présents ont été faits sur l’artiste multidimensionnel et personne sociable qu’a été Hervé Gigot décédé le 17 novembre 2010 dans sa 45e année.

Par Eric AZANNEY

Télécharger le règlement du Prix ici : attachment(51)

Journaliste - Écrivain, communicant culturel. Fondateur du Groupe AWALE AFRIKI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *