Les acteurs du livre se sont réunis pour réagir face à la léthargie qui siège dans leur secteur. La rencontre s’est tenue ce 5 juillet au siège de l’Ecole Supérieure des métiers d’arts et culture (Esmac-hwendo) à Cotonou. Au cœur des échanges, la mise en place du Conseil National du livre,  la tenue d’éditions prochaines des grands rendez-vous du livre au Bénin et l’organisation de la présence du Bénin sur les grands rendez-vous littéraires à l’international. Et, pour l’occasion, une grande mobilisation s’est observée dans le rang des animateurs de la chaîne du livre qui ont massivement répondu à l’appel.

Stand du Bénin au Salon du livre de Paris 2017

Écrivains, éditeurs, chroniqueurs littéraires, libraires, bibliothécaires, promoteurs d’événements littéraires, et autres se sont engagés désormais à réagir, en travaillant ensemble afin que le secteur du livre soit actif et profitable à ses acteurs. Pour Florent Eustache Hessou, initiateur de la réunion, il n’y a aucun avantage à rester dans son coin et ronchonner de l’aspect délaissé du secteur ou de la non qualification d’un récipiendaire sur une opportunité du secteur. « Nous sommes dans un contexte où tous les autres secteurs s’organisent. Lorsqu’on aura réussi à mettre sur pieds le Conseil National du Livre, chaque acteur du livre sera toujours libre de faire partie de son association ou fédération mais ça va être la faîtière et nous faire ratisser large pour inspirer le respect. », a-t-il affirmé.

Les premières activités conduisant à cette instance faîtière ont démarré, comme la formation d’un comité préparatoire. Il a été aussi convenu de périodicités pour de régulières rencontres.

Par Cossi Lux

Journaliste - Écrivain, communicant culturel. Fondateur du Groupe AWALE AFRIKI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *