Les députés devant siéger dans les deux (02) Commissions parlementaires d’informations d’enquête et de contrôle relatives à la centrale électrique Tag 80 Mégawatt de Maria-Gléta et à la gestion du Fonds d’aide à la culture (Fac) sont connus. Leurs noms ont été rendus publics par le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji en personne. C’était dans l’après-midi de ce lundi 03 juillet 2017, date de clôture de la première session ordinaire de l’année en cours. La première commission est composée des députés Dakpè Sossou du groupe parlementaire Unité paix et démocratie du président Mathurin Coffi Nago, Koussounda Adjibadé du groupe parlementaire « Union fait la Nation » du président Antoine Idji Kolawolé, Allagbé Jean-Marie du groupe parlementaire « la Voix du peuple » de Issa Salifou Yibatou Sanni Glèlè du groupe parlementaire « Parti du renouveau démocratique de Augustin Ahouanvoébla Ahonoukoun Marcellin du groupe parlementaire « Bénin Uni et Solidaire » de Aké Natondé, Gibigaye Mohamed du groupe parlementaire « le Peuple d’Abord » de Garba Yaya, Gbadamassi Rachidi et Benoît Dègla du groupe parlementaire « Agir pour le Bénin » de André Okounlola, Raphaël Akotègnon pour le compte de la Commission des Echanges et des Finances et Adomahou Jérémie pour la compte de la commission de l’équipement et de la production. Cette commission d’abord a reçu mandat de la Représentation nationale de procéder à la vérification de la légalité et des modalités des procédures d’appel d’offre, des raisons et de la légalité des avenants des marchés de base le cas échéant. Ensuite, elle a par ailleurs comme mission de faire procéder à des expertises techniques et financières des équipements installés. Enfin, il lui revient de procéder à l’examen minutieux des rapports d’études d’impact environnemental et social des projets et plan de gestion environnemental et social du projet.

En ce qui concerne la commission parlementaire d’information et d’enquête et de contrôle relative à la gestion du fonds d’aide à la culture (Fac), sa composition se présente comme suit : Zoumarou Mamoudou (Unipaid), Alladatin Orden (Un), Atchadé Nourénou (Voix du peuple), Gbénou Paul (Prd), Gbahoungbadé Joseph (Bénin Uni et Solidaire), Gounou Sanni (Peuple d’abord), Tchobo Valère et Houngnibo Lucien (Agir pour le Bénin), Aké Natondé qui provient de la commission des finances et des échanges et de Akissowé Noël pour le compte de commission de la culture. S’agissant de la mission assignée à cette deuxième commission, il convient de noter qu’il lui revient de procéder à la vérification de la gestion administrative, comptable, technique et financière du fonds d’aide à la culture au cours de la période de 2008 à 2016. Elle devra aussi faire la lumière sur les raisons de la non justification des dépenses et transferts, les véritables causes des plaintes des bénéficiaires et à dresser le récapitulatif des demandes de soutien des bénéficiaires. Signalons pour finir que ces deux commissions ont soixante (60) jours pour déposer le rapport de leur travail dès leur installation. Quant aux membres de la Commission qui devront consacrer l’essentiel de leur travail ou qui du moins auront comme mission de faire la lumière sur la gestion calamiteuse de la Sonapra et de l’Onasa, ils seront connus dans les jours à venir.

Par Roger AVOCEVOU

Journaliste - Écrivain, communicant culturel. Fondateur du Groupe AWALE AFRIKI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *