Catégorie :

Depuis le 23 Mars, se tient au centre culturel Artisttik Africa une exposition dénommée ‘’La croisée des nus’’. Cette exposition est l’œuvre de deux photographes de réputation, Erick-Christian Ahounou et Cecile Quenum.

Les photos sont imprimées sur un fond blanc noir et accrochées au mur du hall d’accueil jusqu’à la galerie d’artisttik africa. Elles présentent artistiquement la nudité et voilent l’idée première qu’on pourrait se faire de la photographie de nu. Les modèles ont une allure remarquable. Ils assument pleinement le fait d’être pris en photo et n’hésitent pas à montrer leur corps avec fierté. Les photos véhiculent un message fort qui incite à qualifier autrement la photo de nu. Ils mettent en valeur la beauté du corps féminin et masculin dans sa globalité sans pour autant exposer les parties intimes du corps. Corps nu, sexe caché, avec ou sans visage des mannequins, ce sont des photos assez variées que les deux photographes proposent. Cette exposition vient en prélude au 1er festival africain de la photo de nu.

Photo : DR

Pour Djamile Mama Gao, promoteur du festival, « c’est un avant goût, un test pour jauger la réaction du public et comprendre le rapport des curieux béninois par rapport à ce type de travail ». A l’en croire l’intention est de permettre au public de confronter les approches, de déconstruire le préjugé selon lequel la photo de nu serait l’apanage des hommes par désir de perversion du corps des femmes. L’exposition est toujours en cours et se poursuit jusqu’au 13 Avril 2018.

Par Nicaret AMADIDJE

Crédit Photos : Artisttik Africa

Journaliste - Écrivain, communicant culturel. Fondateur du Groupe AWALE AFRIKI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *