Le gouvernement béninois reconnaît les mérites du réalisateur Sylvestre Amoussou, cinéaste, Etalon d’Argent au Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (Fespaco) 2017 et l’encourage à hisser davantage les couleurs nationales du Bénin.  C’est à travers une cérémonie fort simple et symbolique que le ministre du tourisme, de la culture et des sports, Oswald HOMEKY lui a remis un chèque de 20 millions FCFA afin de témoigner toute la gratitude de l’Etat béninois.  L’événement s’est tenu le lundi 11 février 2019 dans la salle de conférence dudit ministère.

20 millions FCFA pour féliciter Sylvestre Amoussou afin de l’accompagner dans son travail de cinéaste. « Mieux vaut tard que jamais », a rappelé Oswald Homeky à l’attention de l’assistance, fier d’être à côté de l’Etalon d’argent Fespaco 2017.

A l’en croire, Sylvestre Amoussou est un grand homme de cinéma et il fait beaucoup pour « le rayonnement de la culture du pays. Il a permis au Bénin d’être reconnu à l’international ». C’est pourquoi, a-t-il ajouté, le gouvernement béninois par la voix du ministre de la culture rend les honneurs dus à un de ses fils qui travaille pour hisser le drapeau du Bénin. « C’est en toute humilité que le gouvernement du Bénin témoigne sa reconnaissance à Sylvestre Amoussou en lui remettant ce chèque qui n’est que symbolique », a martelé Oswald HOMEKY avant d’ajouter que le gouvernement travaillera davantage pour célébrer les béninois qui portent haut l’étendard du Bénin.

Emu et visiblement heureux, le récipiendaire salue le dynamisme du ministre de la culture et ajoute que « les actes comptent plus que la parole ».

Pour avoir reçu ce prix au Fespaco en 2017, « aucune reconnaissance officielle n’a été visible et j’ai cru que mon pays m’a oublié ». Mais ce geste symbolique du gouvernement montre combien le ministre de la culture veut mieux et bien faire les choses, a précisé Sylvestre Amoussou.

Pour lui, le cinéma est un travail d’équipe et si ce n’est pas assez structuré, on ne peut s’attendre à un résultat. Il invite tous les acteurs culturels à beaucoup travailler pour trouver leur place.

Il faut rappeler que Sylvestre Amoussou a reçu au Fespaco 2017 le prix de l’Etalon d’Argent de Yennenga et le Prix de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, avec son long métrage, L’orage Africain, un continent sous influence et est le président du Jury au Fespaco 2019.

Journaliste culturel, membre de la rédaction Bénin de AWALE AFRIKI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *