Le Centre annonce la troisième édition du festival pluridisciplinaire Les Echos de Lobozounkpa pour le 20 au 22 décembre 2019. En prélude à cet événement festif et culturel, l’équipe dirigeante a rencontré la presse vendredi 13 décembre au Centre à Lobozounkpa afin de dévoiler le contenu dudit festival.

Vernissage, exposition « in situ », performances, concerts, rencontre-discussions, danse traditionnelle, cirque, Hip-hop etc. Ce sont là quelques activités prévues pour la troisième édition des Echos de Lobozounkpa. Des activités qui ont surtout pour orientation de révéler l’identité du centre aux habitants du quartier de Lobozounkpa.

A en croire Carolle Ahodékon, chargée de communication du Centre, en collaboration avec le Collectif des Artistes du Centre(CAC) et autres partenaire, la troisième édition du festival « se veut spéciale et vise à rapprocher le centre de ses habitants environnants ». Elle poursuit en informant que cette édition va « mettre en lumière l’identité du Centre, avec pour point de départ, la dynamique essentielle d’agir avec le lieu dans lequel évolue le centre ».

A sa prise de parole, Marion Hamard, Directrice Générale du Centre, renchérit en précisant qu’il sera question «d’interroger les personnes en relation directe avec le Centre dans les domaines des arts, de l’éducation et de la société ». Profitant de l’occasion, elle rappelle les différentes stratégies mises en œuvre avant la sélection des artistes qui interviennent sur ce festival. « Nous avons reçu plusieurs dossiers venant de plusieurs coins, mais il a été privilégié le critère de l’efficacité et du mérite», a-t-elle laissé entendre pour signifier que les artistes sélectionnés ne viennent pas que de Lobozounkpa.

Présents à la conférence de presse, certains artistes intervenant sur l’événement ont témoigné de leur gratitude à l’endroit du Centre et promettent de belles performances artistiques durant le festival. Pour Hector Sonon, acteur illustrateur, dessinateur, les activités du Centre ont permis aux jeunes du quartier de fréquenter davantage ce lieu artistique. A l’en croire, toutes les activités prévues au cours de ce festival seront résumées en dessins. « Je vais initier les jeunes aux techniques du dessin et je vais raconter en résumé l’événement avec des dessins », a-t-il confié aux hommes des médias.

Pour Prince AGBA, membre du groupe « Les Frères Guèdèhounguè », l’identité du Centre sera davantage révélée sur le plan de la culture africaine à travers le concert qu’ils vont offrir aux spectateurs. « Nous invitons les spectateurs à célébrer l’identité du Centre à travers la culture authentiquement africaine durant notre concert », a-t-il déclaré.

Il faut rappeler qu’au-delà de l’aspect festif et culturel du festival, la rencontre-discussion prévue vise plusieurs attentes dont l’amélioration de la qualité et la quantité des activités artistiques programmées pour les habitants de Lobozounkpa.

Journaliste culturel, membre de la rédaction Bénin de AWALE AFRIKI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *