L’hôtel Myosotis de Cotonou a servi de cadre ce lundi 10 décembre 2018 au lancement des travaux de la réunion des experts de la culture des pays membres de la CEDEAO (Communauté Economique Des Etats De l’Afrique de l’Ouest). Objectif, mener des réflexions afin d’harmoniser les politiques culturelles en vigueur dans les pays membres.

15 pays en réflexion pour une politique culturelle commune. C’est ce dont les travaux sont lancés pour trois jours. Démarrées ce lundi 10 décembre 2018, les activités de ladite rencontre vont se mener entre experts de la culture et permettront aux différents pays de la CEDEAO de miser, à l’instar des autres pays développés, sur la culture comme facteur de création de richesse économique.

Pour Ernest Guillaume Sossou, directeur de cabinet représentant le ministre du tourisme, de la culture et des sports, Oswald Homeky, il est temps de « diversifier les sources de revenu économiques ». Malgré tous les efforts des gouvernants, renchérit le directeur de cabinet, la pauvreté résiste et continue d’être le premier mal profond qui ne recule guère. Pour cela, il faudra explorer tous les secteurs d’exportation et de création de richesse économique.

Les expert réunis conviennent de ce le secteur inexploité aujourd’hui est celui de la culture et toutes les dispositions doivent être prises pour l’utiliser comme le premier levier de développement économique.

A en croire Emile Raguidissida Zida, Chef de division culture de la CEDEAO, l’harmonisation des politiques culturelles n’est pas « une uniformisation » des cultures. Les peuples de chaque pays garderont toujours l’originalité de leurs cultures afin de créer une richesse économique axée sur la culture.

A la fin des activités déroulées pendant trois jours, des recommandations seront faites pour l’adoption d’une politique culturelle régionale pour illustrer que l’Afrique avec la force de ses cultures est prête pour le développement.

Journaliste culturel, membre de la rédaction Bénin de AWALE AFRIKI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *