Compagnie En Corps des Mots

Initiée par Martina Ricciardi et Laurène Lepeytre en 2016, la compagnie EN CORPS DES MOTS créé des spectacles vivants et organise des actions socio-culturelles, dans le but de questionner la population sur des questions sociales et politiques, à travers le corps et les arts comme outils de conscientisation.

Elle développe ses projets en connexion avec des acteurs de différentes disciplines (danse, théâtre, vidéo, dessin…). Elle conçoit l’art comme une expérience collective et sociale. En menant des projets participatifs, le collectif propose d’utiliser le corps et l’image comme moyens de réflexion et d’expression.

A travers ses actions socio-culturelles et la création de ses spectacles, l’association a pour objectif de donner la parole aux corps, à leurs histoires, témoigner de ces histoires à travers d’autres outils tels que la vidéo ou le dessin.

La Compagnie veut également favoriser le lien social, inter-générationel et inter-culturel en Europe et à l’international par le biais de différentes expressions artistiques telles que la danse, le théâtre, la vidéo, le dessin…

Enfin, EN CORPS DE MOTS contribue à travers le travail sur le corps, dans toutes ses formes, à créer une conscience collective ainsi que des espaces de partage, le “faire ensemble” étant aussi important que la finalité de l’activité elle-même.

Le spectacle Ways

Ways, la dernière création en date de la compagnie Encorps des mots est un spectacle recommandable à toute personne se revendiquant de l’humanité.

RESUME

WAYS est conçu comme un documentaire en live.

Des voix extraites du réel confient leurs parcours de migrations.

Sur scène, un personnage leur donne vie, traverse leurs histoires et s’en fait le fil rouge. Ironique, dramatique ou clownesque, une relation se tisse tout au long de la pièce entre le corps, l’image et le son, pour nous livrer une histoire universelle dans une unicité singulière.

WAYS est une pièce ouverte que d’autres voix sont invitées à alimenter, chacun étant libre de partager une histoire à mettre en scène, pour ainsi contribuer au processus de création et d’expression qu’est WAYS.

« Il y autant de chemins possibles que d’êtres humains »

Note d’intention

Nous avons tous dans notre histoire un parcours de migration, qu’il soit géographique, professionnel, familial… Les sensations, les tiraillements émotionnels de la migration, du déplacement, du déracinement, sont des éléments tangibles auxquels tout un chacun peut s’identifier, dans lesquels l’on peut se reconnaître. On peut être étranger chez soi. On peut être exilé chez soi. Seules les émotions sont transversales et offrent à comprendre ce que l’autre vit, résonnant avec des sensations que l’on a soi-même déjà pu expérimenter. C’est à ce moment-là que les frontières s’évanouissent, que la distance se meurt et l’on peut réellement expérimenter la rencontre avec l’Autre.

Nous avions envie de mettre en avant l’expression d’une parole différente sur les migrations, de rendre compte de la multiplicité des parcours, de sortir du carcan réducteur donné à entendre par nos media en général sur le sujet, d’aller vers le particulier, vers l’individu.

Pour servir ce propos, nous avons choisi de combiner nos deux disciplines : la danse et l’image numérique. Dans cette configuration, le corps incarne le réel, et l’image condense les projections que l’on se fait du monde, de soi, et que les autres font sur nous. L’image modifie les échelles, joue avec les proportions, enferme le corps dans des espaces imaginaires, choisit de l’individualiser en le mettant subitement en lumière, puis l’engloutit dans une foule de silhouettes anonymes. Par ce jeu entre réel et numérique, nous proposons de développer cette idée : tout est relatif, subjectif, fantasmé.

Dans cette pièce, nous souhaitons affirmer que l’individu est un être en mouvement ; ainsi l’est son identité. Quand on arrive dans un environnement inconnu, on laisse des choses, on en adopte d’autres. Cet équilibre délicat n’est jamais acquis, il évolue perpétuellement. Il fait la beauté de nos différents parcours.

WAYS rend hommage à cette fragilité humaine, telle que nous l’expérimentons au quotidien. Nous souhaitions la mettre en scène : plus on bouge, plus on est fragile… et plus on en est riche.

Des ateliers accompagnant le spectacle WAYS se dérouleront en amont de la représentation. Outre la sensibilisation sur les thématiques abordées dans la pièce, nous souhaitons intégrer les participants des ateliers au spectacle. WAYS se termine avec l’interprète dans le public, l’invitant à une action collective (chant et percussions corporelles). Nous souhaitons utiliser ce moment-là pour effectuer un « changement de rôles » : les participants aux ateliers présents dans le public rejoindront la scène pour présenter leurs créations sur scène, comme un épilogue à la pièce.

Lien presse : https://www.awaleafriki.com/le-spectacle-ways-ou-le-plaidoyer-pour-la-rencontre-avec-lautre