La 19e édition du festival Mahihouindo est prévue se tenir du 25 au 27 janvier 2019 à Ouèssè Wogoudo dans le département des collines. Membres du comité d’organisation et responsables de l’association organisatrice ont rencontré les hommes des médias le 18 décembre pour annoncer l’événement et présenter son contenu.

Prévue initialement pour novembre, la 19e édition du festival Mahihouindo aura lieu les 25, 26 et 27 janvier 2019 à Ouèssè Wogoudo. Dégustation d’igname, déclamations de panégyriques, inauguration de monument et place Mahihouindo, concerts, finale de tournois. Voilà entre autres activités qui vont faire les couleurs de cet événement défenseurs des richesses culturelles de l’aire Mahi. Mais c’est une fête de tous les béninois, relève Monsieur Jean Gounongbé, Président de l’association organisatrice « Mahihouindo », après avoir affirmé que « Mahihouindo est une association essentiellement culturelle, apolitique et laïque avec pour principal objectif la valorisation de la culture mahi ». Le festival est l’activité phare de l’association ajoute-il.

Il est revenu au coordonateur adjoint Evariste Edda de justifier la non tenue à bonne date de la 19e édition qui est due au retard dans la livraison du tissu de l’édition car, précise-t-il, « les populations n’entendent plus fêter sans le tissu uniforme. Toutefois, il est à noter des propos des responsables de Mahihouindo que la tenue de la 19e édition en janvier prochain n’empêchera que la 20e édition se tienne toujours en novembre 2019.

Tout en informant que les tissus sont désormais disponibles à leur niveau, les membres du comité d’organisation invitent tous les béninois à se joindre aux activités afin de vivre des moments de fête et de réflexion pour plus de rayonnement de la culture béninoise. Le comité linguistique de l’association présentera, à l’occasion de la prochaine édition, les avancées de ses travaux scientifiques entrant dans le cadre de réalisation d’une encyclopédie de la langue mahi.

La première édition de ce festival annuel a eu lieu en 1998 à Paouignan.

Par Eric AZANNEY

Journaliste spécialiste d'arts, Communicant et Ecrivain. Manager Général du Groupe AWALE AFRIKI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *